LES TAPIS EN FIBRES NATURELLES VEGETALES

 

La culture des fibres végétales est exigeante en main-d'œuvre, mais peu gourmande en engrais et en pesticides et est une alternative intéressante à la culture du coton. Les plantes sont le plus souvent récoltées manuellement. Après les avoir fauchées, on procède au rouissage, qui consiste à les laisser macérer dans l’eau plusieurs semaines jusqu’à ce que les fibres se décollent. Lavées puis séchées, elles sont envoyées à la filature et, éventuellement, à la teinture.

 

La couleur naturelle de ces fibres varie d’une récolte à l’autre, ce qui est un gage d’authenticité, mais qui rend aléatoire la constance des teintures.

L’utilisation de ces fibres est en plein essor car le secteur manufacturier s'intéresse de plus en plus aux matières biodégradables respectueuses de l'environnement.

LES TAPIS EN LIN

 

Les qualités du lin sont très nombreuses. Respectueuse de la nature, c’est une fibre douce, résistante et peu sensible à l’humidité et aux micro-organismes. Elle sublime idéalement, par son lustre naturel, le mélange avec d’autres matières : laine, viscose, chanvre.

 

Sa couleur varie du beige au gris. Il peut être teinté mais son manque d’absorption rend l’opération délicate. Utilisé non mélangé, son velours réagit comme celui des tapis en soie ou en viscose : les reflets causés par les pas sont très visibles. Ce qui en fait d’ailleurs toute la beauté.

Caractéristiques des tapis en lin:

  • Velours de différentes hauteurs possibles

  • Résistance moyenne à l’humidité (doit être séché au plus vite)

  • Résilience moyenne à faible à l’écrasement (à mélanger à de la laine pour une plus grande résilience)

  • Doux au toucher dans le sens du velours – plus rugueux à contre sens

  • Aspect brut dans le sens contraire du velours, légèrement brillant dans un sens opposé

 

Particularités :

  • Se mélange très bien à la laine (donne de l’éclat au velours) ou à la viscose (donne un aspect brut).

  • Coloration plus complexe que les autres matières : nous recommandons qu’un échantillon soit réalisé avant la commande d’un nouveau coloris.

Caractéristiques des tapis en chanvre :

  • Hauteur velours : court à moyen

  • Résistante à l’humidité

  • Résilience moyenne à l’écrasement

  • Toucher assez rugueux (moins dans le sens du velours)

mais un lavage plus intense le rendra plus doux.

  • Aspect brut dans le sens contraire du velours,

légèrement brillant dans un sens opposé

 

Particularités :

  • Se mélange très bien à la laine (donne de l’éclat au velours)

ou à la viscose (donne un aspect brut),

soit mixé, soit en alternance de bouclettes et velours par exemple.

  • Nuances naturelles si filée à la main

 

Utilisation : tapis noués, Kilims

LES TAPIS EN CHANVRE

 

L’utilisation du chanvre est séculaire et se retrouve dans de nombreux produits manufacturés. Sa culture est facile et rapide. Les fils sont obtenus après la décomposition des tiges (rouissage). La fibre du chanvre est tout à fait naturelle et est très résistante. Sa couleur de base se décline dans une grande variété de bruns et, comme le lin, sa teinture est délicate. Pour atténuer sa rugosité, des lavages successifs du fils puis du tapis terminé sont nécessaires. Filé à la main et mélangé à d’autres matières, comme la laine, le chanvre permet des effets « matière » très intéressants.

LES TAPIS EN JUTE

 

La jute est une plante herbacée cultivée dans les régions tropicales, comme l’Inde et le Bengladesh. C’est une culture pluviale peu gourmande en engrais et pesticides. Son rendement est d’environ deux tonnes de fibre sèche par hectare.

 

La fibre de jute est longue, douce et brillante. Sa longueur va de 1 à 4 mètres. Elle est essentiellement composée de cellulose végétale et de lignine, principaux composants de la fibre végétale et de la fibre de bois.

 

Le rouissage biologique, le plus répandu, consiste à faire tremper les tiges afin de séparer plus facilement les fibres.

Caractéristiques des tapis en jute :

Totalement biodégradable et recyclable, la fibre de jute est respectueuse de l’environnement. Les fils les plus fins peuvent être séparés pour imiter la soie. Il est également possible de mélanger le jute avec la laine. Sa fibre est résistante, longue, douce et brillante. Ses couleurs naturelles brun-or varient d’une plante à l’autre. Une même récolte peut produire des nuances différentes (cfr photo). Filée à la main, teintée puis nouée à la main, la jute procure aux tapis un effet unique présentant des nuances naturelles et soyeuses.

LES TAPIS EN ORTIE

La tige de l'ortie ("nettle" en anglais) est une fibre textile d’excellente qualité dont

on fabriquait autrefois cordes et toiles.

Elle est à la fois naturelle et biodégradable mais aussi légère et solide.

LES TAPIS EN ABACA

L'abaca, également nommé chanvre de Manille, est une fibre extraite de la gaine

des feuilles autour du tronc de l'abaca, une espèce proche du bananier originaire des Philippines et largement répandue dans les régions tropicales humides. Les meilleures qualités d’abaca sont fines, brillantes, de couleur beige clair et très solides.   

LES TAPIS EN ALOE

La couleur naturelle de l’aloé, brillante comme la soie, est beige mais les nuances en sont nombreuses. Les variations de tons d’une récolte à l’autre ne peuvent garantir la fidélité des teintures.

Caractéristiques des tapis en ortie, abaca et aloé : identiques au chanvre.

Seule la brillance et la douceur varie d’une matière à l’autre : la jute et l’abaca seront plus douces et brillantes que le chanvre ou l’aloe.

Au naturel, le chanvre et l'ortie seront plus gris que la jute (souvent plus dorée).

RS Collections Sprl - Bausol

48, rue sur les Heids

4671 Saive BELGIQUE

+32 4 370 90 63

  • Black Instagram Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube