LE TAPIS HANDLOOM - TECHNIQUE

LE METIER A TISSER

Les fils de chaine en laine, soie ou autres fibres cellulosiques sont montés côte à côte sur un tambour disposé à l’arrière du métier. Le serrage des fils sur le tambour est déterminé par le nombre de dents du peigne (kangi) qui les réparti. Une qualité kangi 10 (5 fils par pouce) est moins serrée que kangi 12 (6 fils par pouce).

Une navette contenant le fil de trame est propulsée d’un côté à l’autre du tapis tandis que les verges (tiges métalliques aussi longues que la largeur du tapis) déterminent la hauteur du velours. Comme les tiges rondes (rod) utilisées dans la technique du nœud népalais.

Si celui-ci n’est pas coupé, il reste sous forme de bouclettes.

Le peigne et les barres de lisse qui lèvent les fils de chaines alternativement, sont actionnés aux pieds et à la main.

RS Collections Sprl - Bausol

48, rue sur les Heids

4671 Saive BELGIQUE

+32 4 370 90 63

  • Black Instagram Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube