LES TAPIS KILIM - TECHNIQUE

Les tapis tissés à plat

Considérée comme la fabrication la plus ancienne des tapis (près de 10.000 ans), la technique des tapis kilims s’est répandue grâce aux tribus nomades du Caucase et d’Anatolie dans toute l’Asie puis dans le bassin méditerranéen.

 

Les métiers sont le plus souvent horizontaux, posés sur le sol. La grande famille des tissés à plat porte le nom générique de « Flatweave ». Les métiers de grande largeur sont plutôt rares, car étant posés à plat sur le sol, ils dépendent de l’espace disponible entre les murs et les colonnes de la salle de tissage.

 

Le dessin est formé par l’entrelacs des fils de trame de couleurs différentes, en laine, entre les fils de chaine, généralement en coton.

 

Les kilims sont plats car sans velours et les motifs plutôt géométriques.

 

L’épaisseur du tapis est fonction de celle du fil utilisé. Plus celui-ci est épais, plus le kilim sera lourd avec peu de motifs. Le type de tissage convient très bien aux dessins répétitifs, plutôt géométriques. Les indiens donnent plusieurs noms aux tissés plats : flatweave, handwoven, kilim, dhurry et drugget.

RS Collections Sprl - Bausol

48, rue sur les Heids

4671 Saive BELGIQUE

+32 4 370 90 63

  • Black Instagram Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube