LES QUALITES DES TAPIS HANDLOOM

LE SERRAGE, L'EPAISSEUR DES FILS, LA COMPOSITION DE LA TRAME

Si les fils de chaîne du dossier sont dédoublés pour une meilleure solidité, on parle de « double back ».

 

Afin de garantir un meilleur serrage des fils de laine, les trames sont dédoublées et l’on parle alors de « double cotton ». Dans ce cas, si on enlève un fil de velours, il aura une forme de « W » au lieu de « V ».

Une option intermédiaire, pour un bon rapport qualité/prix, est l’utilisation d’un fin fil de coton, généralement noir, qui s’ajoute au fil de trame afin de consolider la structure. Cette qualité s’appelle «laachi».

Que peut-on réaliser en "handloom" ?

Le procédé s’inspire des métiers industriels à la différence qu’ils sont entièrement actionnés par l’homme. La technique, même si elle demande une grande vigueur de la part des tisserands, est rapide et donc peu coûteuse.

 

Les tapis sont généralement unis ou agrémentés de simples bordures.

 

Certains métiers permettent maintenant des motifs répétitifs ou lignés. Une teinture appropriée des fils de chaîne procure au velours de très beaux effets aléatoires de dégradés qui accentue l’aspect manuel du produit.

​On arrive également à reproduire des motifs sur les tapis handloom. Ceux-ci sont « tuftés », par le dos, sur un tapis uni préalablement tissé. 

RS Collections Sprl - Bausol

48, rue sur les Heids

4671 Saive BELGIQUE

+32 4 370 90 63

  • Black Instagram Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube